LA CHANSON FRANCAISE DE 1870 A 1945... EN ''PRESQUE'' 50 CHANSONS...






Collection Dimitar Malchev





27  JE CHERCHE APRÈS TITINE


1917 - Paroles de M. Bertal, B. Maubon et E. Ronn et musique de L. Daniderf.

Beaucoup de paroliers pour une chanson toute simple : "Je cherche après Titine, Titine oh ! ma Titine. Je cherche après Titine et ne la trouve pas...", surtout que la Titine en question était une chienne, mais cette chienne allait faire le tour du monde.

Tiré d'un 33 T du milieu des années soixante dont nous avons perdu la trace (c'est fou ce que nous avons été négligeant au fil des ans), en voici une version par Marcelly :

Circa 1924

En 1917, à la veille de la rentrée en guerre des États-Unis, les poilus, dans les tranchés chantaient "Quand Madelon" (voir au numéro 25), une chanson quelque peu compliquée pour ces "sammies" qui ne parlaient pas français mais "la Titine" était plus facile à apprendre. Aussi, après l'avoir sifflotée, chantée, jouée à l'harmonica, à la guitare, au piano, ils la ramenèrent chez eux. L'histoire aurait pu se terminer là mais à force d'être colportée partout en Amérique, elle finit par devenir une sorte de symbole d'un Paris fin-de-guerre ou du début des années vingt. Et les choses auraient pu, encore une fois, en rester là mais voici qu'un personnage très connu décida de l'utiliser pour un de ces films. Et c'est ainsi que Charles Chaplin passa du côté de la chanson française.

Le film allait devenir Les temps modernes (Modern Times), le premier parlant de Chaplin.

On connaît le scénario : Charlot est ouvrier dans une usine démentielle. Il se fait renvoyer et se retrouve dans un restaurant où les garçons font partie du spectacle. - Charlot n'a pas encore dit un mot ; ceux qui sont venus l'entendre attendent avec impatience : quel timbre aura sa voix ? - Et voilà que Charlot non seulement va parler mais il va chanter ! - Un truc pour mémoriser les paroles de sa chanson mais le truc ne fonctionne pas. - Et l'on attend, attend. - L'orchestre a entamé l'introduction depuis longtemps. - Puis la voix vient dans un sabir indescriptible.

Le repiquage est mauvais [*] mais quel document !

[*] Moins depuis que Monsieur Ferry Schelleman de Meersen (Pays-Bas) nous en a fait parvenir une version "nettoyée".

enregistré (filmé) par Charles Chaplin en 1936

Sinon, reste le vidéoclip d'un extrait du film restauré Les Temps modernes (Modern Times) - scénario et réalisation de Charlie Chaplin - projeté pour la première fois au Rivoli Theater de New York, le 5 février 1936. La direction musicale du film est confiée à Alfred Newman et les arrangements musicaux sont d'Edward Powell et David Raskin. Cette chanson porte également le titre de "The Nonsense Song".

Charlie Chaplin qui tient le rôle de The Tramp (le vagabond), doit interpréter "Je cherche après Titine", aidé en cela par la Gamine (Paulette Goddard - qui fut pendant quelques années sa compagne à la ville) qui lui avait écrit les paroles sur ses manchettes. Ayant perdu ces fameuses manchettes, Charlot se lance dans dans une pantomime et finit par chanter dans une langue incompréhensible, qui s'avère être un amalgame de français et d'italien.