(Collection Jean-François Petit)

Le chapeau-claque

18..

Chanson créée par Réval à la Scala.

Paroles de Delormel et Garnier et musique de Désiré Traiffort.


Paroles

Avec ma future en famille,
Je m'étais rendu ce soir-là ;
En habit noir et gants jonquille
Au théâtre de l'opéra

Je m'étais pour la circonstance
Acheté chez mon chapelier
Un chapeau rempli d'élégance
Je n'voulais plus l'quitter
.

C'était un superb' chapeau-claque,
D'ceux qu'on tient fermés sous son bras ;
Oh ! y'a pas d'danger qu'ça s'détraque
On peut s'asseoir d'ssus, ça n'bouge pas !

Dans notr' log' pendant l' premier acte,
Tout marcha bien, je fus charmant.
Malheureus'ment pendant l'entr'acte
J'fus pris d'un besoin pressant !

J'allais vit' trouver une ouvreuse...
Et j'la pri' d' m'indiquer l'endroit,
Ell' m'répond d'un' voix langoureuse :
- C'est la p'tite porte du côté droit
.
Enfin j' vois écrit sur un' plaque
"C'est ici !"... J'y 'entre à petits pas,
J'dépos' d'abord mon chapeau-claque,
Puis mes gants, puis... n'insistons pas.

Quand je r'vins au bout d'un quart-d'heure,
Ma futur' me dit : - D'où v'nez -vous ?
J'réponds : - J'suis allé r'garder l'heure,
Et vous chercher quéqu' chos' de doux
.
La d'ssus j'tire une boit' de pralines
Qu'j'avais eu soin de prendre en ch'min,
Lorsque je vois les joues divines
De ma futur' rougir soudain.

Puis s'penchant du côté d'sa mère
Ell' lui dit quelques mots douc'ment,
Puis la mèr' se pench'vers le père
Qui s'met à rire en m'regardant
.
- Y'a quéqu' chos' d'extraordinaire,
Me dis-je en l' voyant rigoler,
Aurais-je une cass'role au derrière ?
En c' cas on devrait bien m' l'ôter.

Je r'gard' par dessus mon épaule,
Y avait rien... donc, ça n'est pas l'cas ;
Quand j'vois qu'ma futur' d'un air drôle
Contemplait c' que j'avais sous l' bras
.
Du mêm' côté mon œil se braque
Et j' m'aperçois... nom d'un panais !
Qu'au lieu d'avoir mon chapeau-claque
J'avais l' couvercl' des cabinets !