LA CHANSON FRANCAISE DE 1870 A 1945... EN ''PRESQUE'' 50 CHANSONS...


42  LA JAVA BLEUE


1937 - Paroles de Géo Koger et Noël Renard et musique de Vincent Scotto.

Pendant des années et des années, il n'y eut que deux javas : "La plus bath des Javas" de Georgius (voir au numéro 32) et celle-ci, créée par Fréhel en 1937. - Ce ne fut pas là la chanson la plus représentative du style Fréhel - pour cela, on eût préféré "Comme un moineau" - mais jusqu'à sa toute fin, quand, accoudé à un bar, on lui demandait de chanter encore quelque chose, c'était invariablement cette "Java Bleue". - Les mots y sont sans doute pour quelque chose : il suffit de les entendre deux fois pour s'en rappeler (si, si : La java la plus belle, Celle qui ensorcelle... - Vous voyez...). Et la musique, signée encore une fois Scotto, a fait le reste.

On ne danse plus la java sauf par nostalgie, pour faire plaisir aux grands-parents et puis parfois, le 14 juillet : le rock et les slows ont remplacé ce qui avait fait l'âme de leur génération. On peut le regretter. Mais si l'on demande à un accordéoniste de jouer une java, il est fort probable qu'il entamera celle-ci. Ou encore celle de Georgius. C'est à ces deux choix que la java a été confinée.

Bleue ? pourquoi bleue ? - Parce que, sans doute, il y avait eu une "Valse brune", presque trente ans auparavant.

Par sa créatrice, Fréhel :

Disque Columbia - n° DF 2769 (1939