Alibert dans les années 30

J'aime la mer comme une femme

1935

Chanson créée par Alibert dans l'opérette Un de la Canebière, en 1935

Paroles de René Sarvil - Musique de Vincent Scotto

Enregistrement, par Alibert lui-même, en 1935
Disque Pathé PA 691


Paroles

J'aime la mer comme une femme
Son charme clair a pris mon âme
Dans mon bateau, quand il fait beau
Je vibre enfin et le roi n'est pas mon cousin
Au gré des vents, jusqu'à la grève
Les flots mouvants bercent mon rêve
J'ai dans la chair leurs baisers bleus et verts
Comme une femme, j'aime la mer

Au monde il existe, nombreux
Des amoureux :
Et dans les cieux, la terre
Mais dans le cœur, la nuit et le jour
Depuis toujours, je n'ai qu'un seul amour

J'aime la mer comme une femme
Son charme clair a pris mon âme
Et sa chanson, son gai frisson
Berce mon cœur qui vogue enfin vers le bonheur
Sur les flots bleus comme dans un rêve
Je goûte heureux des heures brèves
J'ai dans la chair leurs baisers bleus et verts
Comme une femme, j'aime la mer

Entre la mer et le ciel bleu
Je suis heureux
Loin des soucis du monde
Je reste seul et n'importe où
Loin des jaloux
Je fais des rêves fous

J'aime la mer comme une femme
Son charme clair a pris mon âme
Et quand parfois sa grosse voix rugit plus fort
Elle est pour moi plus belle encore
Mais quand le port paraît en fête
J'oublie alors grains et tempêtes
Mon chant dans l'air répète à l'univers
J'aime les femmes, j'aime la mer.