(Collection Pierre-Gérard Champod)



Polaire

Tha Ma Ra Boum Dié

1891

Chanson de Henri J. Sayers (paroles adaptées en français par Fabrice Lémon et musique "rapportée d'Amérique" par Gustave Michiels) [*] créée en 1891 auxAmbassadeurs par Mlle Duclerc mais reprise par Polaire, aux Folies Bergère, en 1892 (elle a alors 18 ans !). - Ce fut un de ses plus grands succès.

[*] Source : Le Ménestrel daté du 31 décembre 1911


Paroles

J'suis une jeune fille de bonn' famille
À la frimouss' vive et gentille
Qui r'çut un' bonne éducation
Au couvent d'la Visitation
On m'app'lait la grand' déchiquetée
Vu qu'au lieu d'écouter la leçon
D'suivre attentivement la dictée
J'disais à la pionn' sans façon :


Tha-ma-ra-boum-di-hé (bis)
Vot' bahut j'l'ai dans l'nez La grammair' ça m'fait suer
Tha-ma-ra-boum-di-hé
(bis)
Chahuter, chahuter N'y a qu'ça pour bien s'porter

À seize ans, j'étais une bell' blonde On m'fit fair' mon entré' dans l'monde
D'abord j'restais les yeux baissés
Mais d'c'manège-là j'eu vite assez
Aux jeu's gens j'lançais force œillade
Puis au milieu d'tous j'disais "Dis donc
Dans un bal faut d'la rigolade
J'vas vous apprendre l'rigodon :

Tha-ma-ra-boum-di-hé (bis)
Mon p'tit sans t'épater Comm' moi faut gigoter
Tha-ma-ra-boum-di-hé
(bis)
Chahuter, chahuter N'y a qu'ça pour bien s'porter

N'empêch' que j'suis encor' rosière
Et qu'ça fait bisquer mon p'tit père
Qui dit que j'commence à l'raser
Et voudrait trouver à m'caser
J'uis d'son avis, comm' bien on pense,
N'ayant pas d'goût pour l'célibat
Et j'avou' qu'ma rob' d'innoncence
M'pès' autant qu'à m'sieur papa

Tha-ma-ra-boum-di-hé (bis)
J'manque pourtat pas d'gaité
D'grâc' ni d'rondité
Tha-ma-ra-boum-di-hé
(bis)
Chahuter, chahuter N'y a qu'ça pour bien s'porter

Enfin ç y est maint'nant j'respire
Et vous d'vinez à mon sourire
Que j'suis la femm' d'un homm' charmant
Épris d'mes charmes subitement
Plus qu'moi du chahut il raffole
Et l'soir avant d'nous endormir
Lui comme un fou, moi comme un' folle
On en pinc' un pour s'dégourdir

Tha-ma-ra-boum-di-hé (bis)
S'dorloter, s'bécoter C'est bon en vérité.
Tha-ma-ra-boum-di-hé
(bis)
Mais là, vrai, chahuter N'y a qu'ça pour bien s'porter.


En 1941, Raymond Legrand en enregistra une autre version, sur des paroles de Maurice Vandair. - Fort populaire, cette nouvelle version fut connue sous le nom de "T'as qu'à Ra Boum Dié !". Son refrain se lisait comme suit :

T'as qu'a Ra Boum Dié
Ça ne peut pas s'expliquer
Mais ce refrain charmant
Vaut tous les talismans
T'as qu'à Ra Boum... ça y'est !
C'est le bonheur complet
Et tout va s'arranger
T'as qu'a Ra Boum Dié.


Voir également l'article détaillé consacré à cette chanson sur notre Forum.