Victor Lejal



Charlus

Le zipholo

1907

Paroles d'Eugène Christien - Musique de Henri Christiné

Interprètes : Victor Lejal et Charlus

Éditeur : Christiné / Salabert.


Paroles

On peut dire aujourd'hui qu'l'instruction
Est très répandue dans la nation
Car des moutards qui n'ont pas dix ans
Vous renversent à présent par leurs boniments
Hier j'voulais faire une observation
A mon p'tit n'veu qui sort de pension
Il m'a dit, en s'fourrant l'doigt dans l'nez :
T'es trop jeune pour me faire marcher.

Refrain
T'aurais beau connaître la craquette et la liquette
La croupionnette et la danse du bide à roulettes
Et le radada de Miss Ruth
La mouillette et la kuskute,
Mais si tu n'as pas le zipholo du ziboular
Le rondibé de la bistoque du placard
Faut boucler ton bazar
Si tu n'as pas le zipholo du ziboular !

Un vieux marcheur suivait l'autre matin,
Sur le boul'vard un petit trottin ;
- Viens chez moi, lui disait-il tout bas,
J'te promets, mon p'tit rat, qu'tu n't'embêt'ras pas
J'te frai voir quequ'chose qui te f'ra plaisir,
Avec la manière de s'en servir ;
Mais la p'tite qui savait c'que c'était,
Répondit : mon vieux, y a rien d'fait

au Refrain

Venu pour le bal du Président
L'autre soir, un monsieur très élégant
Expliquait à l'agent de planton
Qu'il avait oublié son invitation.
- Ça n'fait rien, laissez-moi donc rentrer !
J'vous dis que j'connais les invités ;
Je connais même Armand, j'suis d'son pays,
Mais grav'ment, l'agent répondit :

au Refrain

Un d'nos plus remarquables savants
Faisait un' conférence dernièrement
Au sujet d'la dépopulation !
- J'ai trouvé, disait-il, le noeud d'la question !
J'ai r'marqué que plus y avait d'cochons,
Et moins on récoltait de lardons
Mais j'connais l'moyen d'empêcher ça !
Lorsqu'un jeune titi lui cria :

au Refrain

Chez une veuve qui voulait se r'marier,
Un monsieur très bien vient s'présenter,
La dame le fait asseoir au salon
Et lui pose des questions sur sa position
- Madame, sans vous donner plus d'détails
J'vous dirai que j'suis gardien d'sérail,
Mais je connais plusieurs langues à fond !
La veuve lui répond : mon colon !

au Refrain

Aujourd'hui les journaux pour un sou
Ont la prétention de savoir tout.
Ils connaissent les d'ssous d'l'affaire Syphon
Les mémoires du curé, l'prénom d'son rejeton !
Ils savent tous les scandales, les potins,
Les histoires de Fez, la guerre de d'main.
Et jusqu'aux bruits d'paix les plus divers
Qui circulent dans tout l'univers !

au Refrain