Chevalier et Cocéa dans Dédé [*]

Danielle Darrieux

Il serait fastidieux d'énumérer non seulement tous les films dans lesquels elle a tourné ou auxquels elle a participé mais que les grands films où sa présence a souvent transformé ceux qui auraient pu être des échecs en films inoubliables. Et elle a tourné avec les plus grands réalisateurs et comédiens.

La liste des prix qu'elle a reçus au cours de sa longue carrière qui débuta en 1931 (et qui se poursuit toujours au moment où nous rédigeons ces lignes) est prestigieuse.

Et nous ne parlerons pas de sa carrière au théâtre où elle a joué Musset, Guitry, Sagan, Noel Coward... ou à Broadway où elle a réussi le tour de force de remplacer, en mieux, un monstre pourtant inattaquable en la personne de Katharine Hepburn (dans Coco).

Ni de télé (La misère des riches, Jalna, etc.)

Notre propos est de vous présenter la délicieuse chanteuse qui nous a donné :

  • "Depuis que tu m'aimes" (Waxman, Lenoir - 1934),
  • "Le premier rendez-vous" (Sylviano, Poterat - 1941),
  • "Le bonheur, c'est un rien" (Wall Berg, C. François - 1936),
  • "Katia" (Wal Berg, R.Fernay - 1938),
  • "Le bonheur n'est jamais loin" (Berger,Lemarchand, Pares - 1941)

ou encore, tiré du film Un mauvais garçon (avec Henri Garat)

  • "Je n'donnerais pas ma place" (G.van Parys, J. Boyer - 1936)

Cette musicienne (piano et violoncelle), ne l'oublions pas, est la filled'une pianiste et chanteuse.

Tous ces titres, vous les trouverez dans un coffret de Frémeaux et Associés intitulé :
Danielle Darrieux - Intégrale 1931-1951 (2003)


Pour ce qui est notre propos, pas un enregistrement sur disque mais un clip, tiré du film Dédé de René Guissart (1935) qui mettait en vedette, outre Danielle Darrieux, Albert Préjean, Claude Dauphin, Suzy Delair et Vivianne Romance, et qui avait, pour origine, la comédie musicale du même nom dont le livret était signé Albert Willemetz et la musique Henri Christiné. Cette comédie musicale avait, comme interprètes, Maurice Chevalier, Alice Cocéa, André Urban et Louis Baron.

Danielle Darrieux : "Si j'avais su" (Vous avez du toupet, les hommes).

Note : le giflé, c'est Préjean...

Danielle Yvonne Marie Antoinette Darrieux est née à Bordeaux (Gironde), le 1er mai 1917.

Petits formats et photographies


Source : Dr Jacques Perroud


[*] Photo en provenance de l'Encyclopédie multimédia de la comédie musicale théâtrale en France (1918-1940)