Pills et Tabet

Y'a toujours un passage à niveau

1936

Paroles de Jean Boyer - Musique de Georges Van Parys - du film Prends la route.

Interprètes : Pills et Tabet - Également chanté par Georges Brassens et Georges Tabet en 1980

Éditeur : Salabert.

Pour en entendre une version enregistrée en 1936, voir à cette page.


Paroles

Parlé
- Ah mais alors ! qu'est-ce qu'on attend ? On passe ou on n'passe pas ?
- Mais vous voyez bien, cher monsieur, que le passage à niveau est fermé...
- Oui, eh bien, j'ai pas de veine parce que les passages à niveau sont toujours fermés quand j'arrive !
- Ah, qu'est-ce que vous voulez, ça, monsieur, c'est une question de chance? Le passage à niveau c'est comme la vie, on attend ou bien alors on passe tout de suite

Qu'on ait une huit cylindres
Ou un simple tacot
Au but qu'on veut atteindre
On n'arrive pas plus tôt
Qu'on passe comme une torpille
Ou qu'on s'traîne comme un veau
On se r'trouve en famille
Devant l'passage à niveau !

Refrain
Y a toujours un passage à niveau
Qui barre la route
Ça vous dégoûte !
On arrive ou trop tard ou trop tôt
On passe tout d'suite
Ou l'on fait le poireau
La barrière est en bas ou en haut
Ceux qui ont d'la veine
Passent sans peine
Les pas vernis restent le bec dans l'eau
Y a toujours un passage à niveau

Tenez, dans les écoles,
Regardez les enfants
Y en a qui sont des gnolles
Y en a d'intelligents
Mais plus tard, dans la vie,
L'premier est à la queue
Et l'champion d'l'idiotie
Se trouve en tête parce que

au Refrain

On fait d'la politique
On devient député
Sauver la République
C'est votre spécialité
On touche la forte somme
Qu'on n'doit pas accepter
Et crac, voilà l'grand homme
Qui s'réveille à la Santé !

au Refrain