Ramona - Amapola - Marinella

Il n'y a qu'un vague rapport entre ces trois chansons qui ont, chacune, une histoire intéressante.


Ramona

Titre par excellence de la romance nostalgique exotique, cette chanson a une origine fort différente :

Ses paroles originelles (en anglais) ont été composées par L. Wolfe Gilbert, né à Odessa en Russie en 1886 et qui, immigré aux États-Unis, devint un des auteurs les plus prolifiques du Tin Pan Alley. - On sait que ce Tin Pan Alley fut, pendant des années, une machine à produire des chansons destinées au public américain.

C'est à ce Wolfe Gilbert qu'on doit, entre autres, les paroles de chansons aussi variées que "Waiting or the Robert E. Lee" (grand succès de Sophie Tucker), "Down Yonder", "O Katharina", "Jeannine, I Dream of Lillac Time""The Peanut Vendor" (Stan Kenton), "Green Eyes" (plusieurs orchestres dont celui de Xavier Cugat), "Mama Inez" (Maurice Chevalier), "Miss Elizabeth Brown", "Maria My Own", etc.

Mise en musique par une certaine Mabel Wayne, elle ut découverte par Saint-Granier vers 1927 qui en confia la traduction (et l'adaptation) en français à Jean Le Seyeux  et Albert Willemetz.

Le succès fut instantané et depuis, en français, elle a fait le tour du monde.

Sa version la plus connue est de Fred Gouin, né au Mans en 1889, mort à Niort en 1959.

Ont également chanté cette chanson : Tino Rossi, Jack Lantier, Mouloudji, Jean Raphaël et puis tout récemment (2002), Patrick Bruel.

En lire les paroles et en entendre les versions de Saint-Granier et de Tino Rossi.



Ernesto Lecuona



Armando Oréfiche


Amapola

Amapola est une des nombreuses chansons composées par l'espagnol Joseph La Calle (ou Lacallo) né en Espagne en 1860 (décédé en 1937) qui fut, au cours de sa vie, en Espagne comme aux USA, auteur, compositeur, critique pour la  Columbia Phonograph Company, clarinettiste (en 1893) dans la fanfare de John Phillip Sousa et même membre de celle du Twenty-third Infantry Regiment Band au cours de la guerre 14-18.

Il aurait vraisemblablement, au début des années trente, rencontré en Espagne même, le grand Ernesto Lecuona, pianiste et compositeur cubain, né à Guanabacoa, en banlieue de La Havane, en 1895 et qui s'apprêtait à ce moment-là à faire une tournée en Europe en compagnie d'un des nombreux orchestres qu'il avait contribué à fonder, l'Orchestra Lecuona.

À la dernière minute, Lecuona décida de retourner aux USA (où il était très connu, notamment dans le milieu du cinéma), laissant la jeune formation sous la directive d'un de ses élèves, Armando Orefiche, né à la Havane en 1911. - Celui-ci rebaptisa l'ensemble The Lecuona Cuban Boys.

En 1935, Orefiche fait son entrée à Paris avec, à son répertoire, l'"Amapola" de La Calle. - Adaptée par Chamfleury et Cauvat, la mélodie fit fureur et, aujourd'hui, on peut compter par centaines les chanteurs, chanteuses et orchestres qui l'ont enregistrée à commencer par Les Lecuona Cuban Boys mais aussi : Edmundo Ross, Gene Autry, Doris Day (avec l'orchestre de Les Brown), Benny Goodman, Xavier Cugat, Los Indios Tabajaras, Jose Carreras, Julio Iglesias, Mantovani, Placido Domingo, Tino Rossi...


Lecuona Cuban Boys

En lire les paroles et en entendre la version originale des Lecuona Cuban Boys.


Marinella

Marinella, pour sa part, est une chanson composée sur mesure pour Tino Rossi par René Pujol, Audiffred et Géo Koger sur une musique de Vincent Scotto en 1937 pour le film du même nom.

Voir à Tino Rossi - Filmographie.

En lire les paroles et en entendre la version originale de Tino Rossi.