Voir également
Chansons illustrées - Galerie de portraits

Anna Thibaud

Toutes les sources consultées donnent 1891 comme sa date de naissance mais on la retrouve au programme de l'Alcazar d'Été en même temps que Paulus en 1886 et à la Scala en 1890. - Des enregistrements d'elle datent de 1899, 1904, 1905 et 1906 [*]. Née en 1891, elle aurait eu 13 ans en 1904. Un non sens. - La réalité est qu'elle est née, Marie-Louise Thibaudot, en 1867 (voir ci-dessous), à Saint-Aubin, dans le Jura.

Elle aurait débuté à Metz pour passer ensuite aux Bouffes-Parisiens, à l'Éden-Concert, au Concert Parisien, à l'Alcazar et finalement à la Scala pour ensuite faire diverses tournée qui ne seront interrompues que par la guerre [**].

Son répertoire fut assez varié, composé de chansons créées par Yvette Guilbert, de petites grivoiseries et de romances. Sa carrière fut assez longue, peut-être redevable à des décolletés profonds et ses fameux clins d'œil mais aussi, pour le peu que les enregistrements qui nous sont restés d'elle nous renseignent, à sa manière de chanter quand même finement. Elle était au Palace encore, au début des années trente. Elle avait alors presque soixante-et-dix ans.

Elle fut, entre autres, une des créatrices de la célèbre chanson de Georges Auriol et de Désiré Dihau, "Quand les lilas refleuriront" (1890) - dont elle grava un enregistrement en 1899 et un autre en 1904.

Anna Thibaud est décédée à Paris en 1948.

[*] Le catalogue de 1907 de Pathé (cylindres) cite pas moins de 22 titres dont 5 en duo avec Maréchal...

[**] Au Théâtre de Béziers en 1911, par exemple, dans La revue n'est pas crue.


Discographie

Sur CD aujourd'hui, on retrouvera ce "Quand les lilas refleuriront" (version 1904) dans l'Anthologie de la chanson française enregistrée (1900-1920) chez EPM et "Rose D'amour" de Léon Durocher et Paul Delmet dans un coffret dédié à ce dernier également chez EPM.

Du premier de ces coffrets, on écoutera un court extrait de "Quand les lilas refleuriront"


Petits formats


 


 

par Henri-Gabriel Ibels





Provenance inconnue


Notes concernant la date de naissance d'Anna Thibaud

Voici ce que nous écrivait, en septembre 2009, Patrick Ramseyer :

Pour la date de naissance d'Anna Thibaud, il y a deux certitudes :

1) Elle est née à Saint-Aubin (Jura) Marie-Louise Thibaudot et
2) Elle est décédée à Paris (dans le 17e) le 18 avril 1948 (et non en 1936 comme on trouve un peu partout)

Sauf que :

Son acte de décès indique le nom de ses parents comme étant François Thibaudot et Anne Renaud et qu'elle serait née le 14 décembre 1861...

Or :

À St Aubin, il y a deux actes de naissance au nom de Marie-Louise Thibaudot :

Le premier date du 15 décembre 1861 et donne comme noms des parents : François Thibaudot, âgé de 31 ans, cordonnier, et Joséphine Breton, 31 ans, sans profession.

Le deuxième, qui date du 1er août 1867, six ans plus tard, se réfère à une autre Marie-Louise Thibaudot, née, celle-là, le 30 juillet 1867 avec, comme parents : Francois Thibaudot, 37 ans [31 + 6] et Anne [notez bien le prénom] Renaud.

L'acte de décès confond évidemment ces informations ; les noms des parents correspondant à l'acte de 1867 tandis que la date de naissance correspondant à celle de l'acte de 1861.

Mon hypothèse est que la mairie du lieu de décès avait dans ses registres les noms des parents mais non la date de naissance. Elle a donc téléphoné à Saint-Aubin où l'on a confondu les deux documents...

(On peut supposer que la Marie-Louise Thibaudot, celle née en 1861, est morte en bas âge et que son père, remarié [?] avec Anne Renaud, a conçu une autre fille à qui il a donné le même nom. Enfin...)

Personnellement, je crois qu'Anna Thibaud est née le le 30 juillet 1867, son prénom d'Anna rappellant celui de sa mère (Anne Renaud) et qu'elle serait venue à Paris en 1886 à l'âge de 19 ans ; ce qui est parfaitement plausible.

Ah oui ?

Consultant l'autre jour le site de la Légion d'Honneur (car Anna Thibaud a reçu cette distinction), qu'est-ce que je lis ? Date de naissance : 14 décembre 1861.

De quoi perdre son latin.

Avouez quand même que c'est mieux que 1891 !