[*]

Claudius

Maurice Jouet de Lamiduet, dit Claudius, fut une des figures les plus représentatives du café-concert de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Né à Paris le 19 novembre 1858, il fut d'abord employé dans une imprimerie avant de se lancer dans la chanson au début des années soixante-dix. Il débuta dans divers beuglants, passa dans les petits concerts avant d'entrer à la Gaîté-Rochechouart puis à La Cigale et enfin à la Scala où il connut la grande vogue à partir de mil huit cent quatre-vingt.

C'était l'époque des Sulbac, Morton, Polin, Alice de Tender, Foscolo, Libert...

Débutaient en même temps que Claudius : Polaire, Dranem, Max Dearly...

Claudius, très grand, très maigre, le visage orné d'un pince-nez, chantait un répertoire truculent dont souvent la gauloiserie n'était pas exclue. Selon la tradition de l'époque, il s'affublait d'un costume à carreaux, volontairement trop court, surmonté d'un melon gris. Dès son entrée en scène, il déclenchait l'hilarité mais il accentuait son comique de ses couplets d'un léger zézaiement que rendait encore plus drôle son air ahuri et naïf. Et les spectateurs de la Scala reprenaient en chœur les refrains de ses chansons les plus connues : "Chopinard chez la baronne", "Cœur brisé", "À ma Chlorine", "Je suis républicain", "Elles en veulent !", etc.

La nature de son talent l'orienta vers l'opérette et il finit, vers 1895, par abandonner complètement le café-concert et le music-hall pour se consacrer au théâtre.

En 1900, il est Bibi-la-Grillade dans la reprise de l'Assommoir à la Porte-Saint-Martin puis il débute, aux Variétés, dans le Sire de Vergy. Très vite, il devient l'interprète favori de P.-L. Flers, Lafargue, Quinel et Moreau, de Grosse, Nanteuil, etc., notamment avec Jeanne Bloch, une chanteuse aux dimensions impressionnantes mais petite qui, à côté de lui, rendait les deux encore plus comiques.

Il crée ensuite de nombreuses revues à la Scala, à Parisiana, à l'Alcazar, au Moulin Rouge et aux Ambassadeurs.

Vers 1910, il est au Châtelet en compagnie de Pougaud. - Pougaud, qui était petit et rond, et Claudius formèrent un couple inoubliable.

Vers 1920, il prit sa retraite et se retira à Vence où il racontait à qui voulait l'entendre ses souvenirs avec une verve extraordinaire.

Claudius mourut au Cannet en janvier 1932.

Voir également à Chansons illustrées - Galerie de portraits


On écoutera de lui,

"Elles en veulent"

(deFragson) enregistré en 1909


[*] Photo tirée de l'opérette La belle de New York au Moulin Rouge - Paris Qui Chante n° 22 - 21 juin 1903